Aller au contenu
Accueil » Articles » Glossaire de A à Z de l’entrepreneur post-croissance

Glossaire de A à Z de l’entrepreneur post-croissance

Contribuez à l'émergence de NOUVEAUX RÉCITS sur la décroissance en partageant cet article :

Bienvenue sur Vivre Low-tech ! Si tu t’intéresses à l’entrepreneuriat de la post-croissance, tu souhaites peut-être lire mon livre 90 jours pour lancer ton entreprise et agir face à l’urgence climatique : clique ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

L’entrepreneur post-croissance ou l’entrepreneur décroissant ne cherchent pas à maximiser ses profits mais à reprendre le pouvoir sur son argent pour améliorer sa qualité de vie. Au lieu de sacrifier sa vie pour son entreprise, il crée une entreprise au service de sa vie et du collectif. Ainsi, avoir du temps pour soi et faire un métier qui a du sens priment sur l’accumulation de capital et l’exploitation des ressources.

Pourquoi créer ce glossaire ? Car les mots précédent la pensée… C’est en effet le vocabulaire qui permet à notre cerveau de conceptualiser des idées. Ce glossaire de l’entrepreneur post-croissance rassemble donc certains concepts dont nous avons besoin pour reprendre le pouvoir sur l’argent.

A

Adaptation hédoniste : lorsqu’une personne gagne plus d’argent, ses attentes et ses désirs augmentent conjointement. Ainsi, l’argent supplémentaire gagné n’entraîne aucun gain permanent de bonheur malgré l’augmentation du niveau de vie. L’adaptation hédoniste explique également l’augmentation progressive de nos dépenses contraintes au fil de notre vie. Lire l’article Qu’est-ce qu’une belle maison ?

B

Bilan carbone : outil permettant de comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre. La première vocation d’un bilan carbone est d’avoir un référentiel de base afin de mettre en place des mesures pour réduire la consommation énergétique. Le bilan carbone peut également permettre d’étudier la vulnérabilité d’une activité économique, notamment à travers sa dépendance aux énergies fossiles, dont le prix augmente d’année en année. 

Big Banque : campagne de communication initiée par la NEF afin de mobiliser les personnes qui veulent construire une alternative bancaire, plus éthique et écologique. 

Big Quit : terme inventé en 2020 par le psychologue et universitaire Anthony Klotz. Traduit en français par Grande Démission, le Big Quit désigne la fuite massive des travailleurs sur le marché de l’emploi après la pandémie de Covid19. Certaines dégradations des conditions de travail salarié peuvent expliquer ce phénomène. On pense notamment à : perte de sens, absence de pouvoir de décision, injonctions contradictoires, manque de moyen pour faire correctement son travail, multiplication des contrats précaires, baisse probable des retraites…

D

Décroissance : projet politique né dans les années 70 et qui remet en cause le culte de la croissance économique de la société capitaliste. Cette théorie économique cherche à réduire la production de biens et de services afin de préserver l’environnement.

Dépenses contraintes : également appelée dépenses « pré-engagées », il s’agit des dépenses qui permettent d’assurer un niveau minimum de subsistance et les dépenses dues par un contrat ou au titre d’un abonnement : alimentation, emprunt ou loyer, électricité, eau, gaz, assurance, abonnement téléphonique, frais d’entretien d’un véhicule… A niveau de salaire constant, l’augmentation des dépenses contraintes d’un ménage entraîne une diminution de son pouvoir d’achat et/ou de sa capacité d’épargne. La part des dépenses contraintes dans le budget des ménages a nettement augmenté ces 60 dernières années : leur part est passée de 12,6 % du revenu disponible brut dans les années 1960 à 28,8 % en 2019, selon l’Insee. Découvrir l’article sur les dépenses contraintes en tiny house.

Détravailleur : ce sont des travailleurs qui choisissent de travailler moins pour avoir du temps pour eux. Temps partiel, chômage choisi, RSA… Il existe plusieurs stratégies pour mettre le travail à distance. 

Déserteurs : ce sont des jeunes diplômés qui changent radicalement de vie pour préserver la planète et refusent d’utiliser leur diplôme pour faire carrière dans de grandes entreprises. Le terme vient d’un discours prononcé par des étudiants de la prestigieuse école AgroParisTech. 

RESSOURCE GRATUITE

Ton prénom :

Ton e-mail :

Désinscription en 1 clic.


Deviens entrepreneur low-tech


Le guide pour les écoanxieux qui veulent passer à l’action et :
– avoir un métier qui a du sens ;
– créer leur propre emploi ;
– trouver des clients sans trahir leurs valeurs.


E

Economie du bonheur : branche émergente de l’économie qui  observe et analyse les effets de l’argent et de la croissance économique sur le bonheur. L’économie du bonheur s’intéresse au bien-être dit subjectif (donc déclarée par les personnes interviewées) par opposition au bien-être objectif (mesuré par des indicateurs chiffrés relatif à la santé, l’éducation, l’environnement…) 

Épargne de précaution : il s’agit d’un matelas d’épargne, disponible immédiatement (par exemple sur un livret A) pour faire face aux coups durs et imprévus (réparation non anticipée d’un véhicule, travaux d’urgence dans un logement, frais médicaux non remboursés…). L’absence d’épargne de précaution (par exemple si toute l’épargne de précaution a été mise dans l’achat d’une maison) est le facteur financier qui influence le plus la baisse du bonheur (subjectif) car il installe un sentiment d’insécurité et de restriction de liberté.  

Empreinte carbone de son épargne : l’argent que nous avons en banque, finance des projets en France comme à l’étranger. En fonction de la banque dans laquelle vous avez placé votre argent, votre épargne peut être plus ou moins polluante. En moyenne, 25 000 euros sur un compte en banque dans une grande banque française représentent 12 tonnes de co2 par an. C’est autant que l’empreinte carbone moyenne d’un français sur une année. En bref, votre épargne a de grandes chances de doubler votre empreinte carbone. Pour calculer plus précisément l’impact de votre épargne, vous pouvez utiliser ce calculateur. 

Economie circulaire : production des biens et des services en limitant la consommation et le gaspillage des ressources ainsi que la production de déchets. L’économie circulaire vise à sortir de la société du tout jetable. 

Effondrement(s) écologique(s) : crise écologique majeure caractérisée par un effondrement brutal des écosystèmes, soit à l’échelle locale, soit à l’échelle de la planète. La brutalité de l’événement (guerre nucléaire, pandémie, catastrophe naturelle, dépassement d’un seuil de pollution…) empêcherait le mécanisme de résilience écologique de se mettre en place et pourrait conduire à une destruction partielle ou complète des êtres vivants.  

F

Frugalisme : mode de vie qui consiste à épargner d’importants montants et à les investir (immobilier, actions, ETF…) pour ensuite vivre de ses revenus passifs. Le concept suppose de dépenser peu (et donc d’adopter un mode de vie frugal), pour pouvoir partir à la retraite bien avant l’âge légal. Les frugalistes conçoivent ce mode de vie comme un moyen de se libérer de la société de consommation et du métro-boulot-dodo. 

Inflation : augmentation générale des prix qui entraîne une perte du pouvoir d’achat. 

L

Liberté financière : capacité à ne plus être dépendant d’un emploi pour vivre. D’origine américaine, le mouvement FIRE (Financial Independence, Retire Early rassemble les adeptes de la liberté financière. Leur mode de vie consiste à dépenser peu durant plusieurs années dans le but d’épargner la majeure partie de leurs revenus (typiquement plus de 50%) afin de pouvoir vivre ensuite de rentes de ses capitaux et placements.

Label de l’investissement responsable : les labels certifient la qualité d’un produit financier, mais tous les labels n’offrent pas les mêmes garanties. Certains sont très critiqués dans le domaine de l’investissement responsable, car ils sont considérés comme trop faciles à obtenir. Le label ISR (Investissement socialement Responsable) est par exemple souvent remis en question car on peut aujourd’hui trouver des fonds d’investissement labellisés ISR qui financent le secteur des énergies fossiles. 

M

Monnaie locale : il s’agit d’une monnaie utilisée sur une territoire restreint et sur certains produits et services. Elle est gérée par une association avec l’aide d’un établissement financier. Elle vise à développer l’économie locale et le commerce de proximité. 

P

Plan épargne retraite : dispositif d’épargne à long terme contracté par un individu pour lui permettre de se constituer une épargne afin de compléter ses revenus au moment de la retraite. 

Post-croissance : idée selon laquelle la poursuite de la croissance économique ne devrait pas être érigée en idéal de société. L’ère de la post-croissance propose de transformer radicalement nos modes de production et de consommation.

PIB : indicateur qui sert à calculer la croissance économique. Cet indicateur est de plus en plus critiqué. Notamment parce qu’il mesure, selon Timothée Parrique, « l’agitation économique » au lieu de mesurer la qualité de vie et le niveau de bien-être des habitants.

R

Retraite par capitalisation : les salariés épargnent pour financer leur propre retraite. 

Retraite par répartition : les cotisations des salariés en activité servent à financer les pensions des retraités actuels. 

Rapport Meadow : rapport commandé par le club de Rome et publié en 1972. Il est publié sous le titre Les Limites à la croissance (dans un monde fini), puis mis à jour en 1992, 2004 et 2012. C’est un ouvrage de référence sur les conséquences écologiques de la croissance économique. Ce rapport a mis en évidence l’urgence à mettre fin à la croissance afin d’éviter une effondrement. 

S

Slasheur : travailleur qui exerce plusieurs activités en même temps par choix. Cumuler plusieurs activités n’est pas une nouveauté. Ce qui est nouveau, c’est que le terme permet plutôt de valoriser et d’accepter ces nouvelles formes de travail. Le terme slasheur vient du signe “/” qui sépare les différentes activités quand ils les énumèrent. 

T

Transparence bancaire : une information claire et pédagogique sur l’ensemble des activités de financement d’une banque.

Y

Yolo Economy : Yolo signifie ”You only live once” soit “On ne vit qu’une fois”. La Yolo Economie décrit  les jeunes actifs qui ont fait valser leur boulot bien rangé pour expérimenter de nouvelles formes de travail. Par exemple, en lançant une activité dans un domaine qui les passionne et qui a plus de sens à leurs yeux. 

RESSOURCE GRATUITE

Ton prénom :

Ton e-mail :

Désinscription en 1 clic.


Deviens entrepreneur low-tech


Le guide pour les écoanxieux qui veulent passer à l’action et :
– avoir un métier qui a du sens ;
– créer leur propre emploi ;
– trouver des clients sans trahir leurs valeurs.



Contribuez à l'émergence de NOUVEAUX RÉCITS sur la décroissance en partageant cet article :

1 commentaire pour “Glossaire de A à Z de l’entrepreneur post-croissance”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Étiquettes: